Programme / Schedule

Télécharger le programme / Download schedule

Jeudi 20 novembre : Biographies et résumés / Biographies and abstracts (PDF)

Vendredi 21 novembre : Biographies et résumés / Biographies and abstracts (PDF)

Samedi 22 novembre : Biographies et résumés / Biographies and abstracts (PDF)

JEUDI 20 NOVEMBRE / THURSDAY, NOV., 20th

9H15 : Accueil des participants / Welcome

9H45 : Inauguration / Opening
Nathalie Dahm, vice-présidente du Conseil Régional de Champagne-Ardenne, déléguée à la vie culturelle et au patrimoine /
Eloi Recoing, directeur de l’Institut International de la Marionnette

10H : Introduction / Introduction
Julie Sermon (Université Lyon 2) et Raphaèle Fleury (Institut International de la Marionnette)

10h30-13h : Session 1 – Les marionnettes sous contrôle ? / Puppetry under control?
Mise en perspective et animation des débats / Chair : Hélène Beauchamp (Université Toulouse le Mirail) et Léonor Delaunay (Sté d’histoire du théâtre)

Emeline Rotolo
(Archives Nationales de France) [FR]
Cartographie des sources du ministère de l’Intérieur aux Archives nationales  concernant les théâtres de marionnettes au XIXe siècle en France : vers une redéfinition du mythe de la marionnette frondeuse ?
Mapping of the sources of the Ministry of Interior in the National Archives regarding the 19th century puppet theatre in France: towards a redefinition of the rebellious puppet myth?

Noémie Lorentz
(Université Paris IV-Sorbonne) [FR]
Résistances et jeux de pouvoir(s) – Une remise en cause des usages métaphoriques de l’image de la marionnette en philosophie.
Resistance and games of power – Calling into question the metaphorical use of the image of puppetry in philosophy.

Discussion

Pause / Break

Kathy Foley
[Communication lue / Read paper]
(University of California, Santa-Cruz, USA) [EN]
«Silencing the Wali»: religious fundamentalism and freedom of the Wayang.

Salma Mohseni Ardehali
(Marionnettiste / puppeteer, Université de Téhéran, Iran) [EN]
A Resurrection within the restrictions.
Une résurrection sur un territoire balisé par la censure

Discussion

13h-14h30 : Pause déjeuner / Lunch break.

14H30-15H45 : Table-ronde : L’efficacité de la marionnette en question. / Questioning the puppet effectiveness.
Animée par Dominique Houdart (Cie Houdart-Heuclin),
avec John Bell (Ballard Institute, USA)

Pause / Break.

16h-18h00 : Session 2 – Influence des situations de censure ou de propagande sur les répertoires / Impacts of censorship or propaganda on the repertoires

Mise en perspective et animation des débats / Chair : Eloi Recoing (IIM) et Julie Sermon (Université Lyon 2)

Clément Peretjatko
(Cie Collapse) [FR]
Radovan Ivšić un auteur censuré à inscrire au répertoire du théâtre de marionnettes.
Radovan Ivšić, a censured author to be listed in the puppet theatre repertory.

Alexander Gref et Elena Slonimskaya
(Cie Vagrant Booth Theatre, Russie) [EN]
Petrushka as a Marginal Person .
Petrouchka le marginal.
Cheryl Stephenson
(University of  Chicago, USA) [EN]
Josef Skupa’s seditious heroes: Kaspárek, Spejbl and the struggle for Czech
sovereignty.
Les héros séditieux de Joseph Skupa : Kasparek, Spejbl, et la lutte pour la souveraineté tchèque.

Discussion

18H30 : Représentation d’un Vertep traditionnel par la Cie Vagrant Booth Theatre.
Traditional Vertep show by the Vagrant Booth Theatre.
(Au  TIM, Théâtre de l’Institut de la Marionnette)

**

VENDREDI 21 NOVEMBRE / FRIDAY, NOV., 21st

9h : Accueil des participants / Welcome

9h30-12h30 : Session 3 – Les marionnettes au service de l’idéologie / When puppetry serves ideology

Mise en perspective et animation des débats / Chair : Didier Plassard (Université Paul Valéry – Montpellier 3) et Julie Sermon (Université Lyon 2)

Adolfo Ayuso
(Unima Espagne) [FR]
Les marionnettes du Général Franco.
General Franco’s Puppets

Hélène Beauchamp
(Université Toulouse le Mirail) [FR]
Du bâton au fusil : métamorphoses des théâtres de marionnettes traditionnels en temps de guerre en France et en Espagne au début du XXe siècle.
From slapstick to rifle: metamorphosis of traditional puppet theatres of France and Spain in war time at the beginning of the 20th century.

Discussion

Pause / break

Anthony LIÉBAULT
(Cie Les Désaxés Théâtre) [FR]
Le théâtre de marionnettes au service de l’idéologie nationale-socialiste. / Theatre in the Service of National-Socialist Ideology: from Thingspiel to Puppet Theatre

Ida HLEDIKOVA
(Université de Bratislava, Slovaquie) [EN]
Propaganda, censorship and ideology of communism in puppet theatres of 50ties of 20th century in Slovakia.
Propagande, censure et idéologie communiste dans le théâtre de marionnettes des années 50 au 20e siècle en Slovaquie.

Discussion

12h30-14h : Pause déjeuner / Lunch break

14h: Représentation d’un Vertep traditionnel par la Cie Vagrant Booth Theatre. / Traditional Vertep show by the Vagrant Booth (au TIM, Théâtre de l’Institut de la Marionnette).

14H30-16H : Table-ronde
Objets, représentations de l’histoire et actes de mémoire. / Objects, representation of history and acts of memory.
Animée par Sylvie Baillon (Tas de Sable – Ches Panses Vertes), avec Albert Bagno (fouineur), Denis Bonnetier (Cie Zapoï).

Pause / break

16h30-18h00 : Session 4 – Marionnettes de résistance, marionnettes en lutte / Puppets of resistance. Puppets of protest.

Mise en perspective et animation des débats / Chair : John Bell (Ballard Institute, USA) et Olivier Neveux (Université Lyon 2)

Daria Ivanova
(Kyiv National University, Ukraine) [EN]
The stream of agitation as a part of professional development of the puppet theatre (the experience of «Revolutionary vertep» theatre in College of Arts and Ceramics in Meghigiria).
Le courant d’agitation comme facteur de développement professionnel du théâtre de marionnettes en Urkaine (l’expérience « de Vertep Révolutionnaire » à l’Ecole des Beaux-Arts et de Céramique de Meghigiria).

Elodie Chamauret
(Université Lyon 2) [FR]
La marionnette dans le théâtre politique d’Armand Gatti : un médium de subversion et d’émancipation créative.
Puppetry in Armand Gatti’s political theatre: a medium for creative subversion and emancipation.

Discussion

21H-22H30 : Projection de captations et d’interviews.
Screening of show recordings and interviews.
Gary Friedman, Steven Ritz-Barr.
(Au  TIM, Théâtre de l’Institut de la Marionnette)

**

SAMEDI 22 NOVEMBRE / SATURDAY, NOV. 22nd

9h30 : Accueil des participants / Welcome

10h-12h30 : Session 5 – Marionnettes : instruments ou symptômes des changements de régimes ou de mentalités / Puppets: instrument or symptom of changes in minds and regimes

Mise en perspective et animation des débats / Chair : Chantal Meyer-Plantureux (Université de Caen / CNRS) et Raphaèle Fleury (IIM)

Léonor Delaunay
(Société d’histoire du théâtre) [FR]
Marionnettes coloniales. Collections, pratiques et usages de la marionnette dans les empires coloniaux français et belges.
Colonial puppets. Collections, practices and the usage of puppetry in the French and the Belgian colonial Empires.

Karim Dakroub
(Université Libanaise, Beyrouth, Liban) [FR]
Le langage de la nécessité. Dimension politique de la marionnette arabe.
The language of necessity – Political dimension of arab puppetry.

Annie Rollins
(University of Concordia, Montréal, Canada) [EN]
A revolution in Chinese shadow puppetry: a case study of a puppet form’s transition from folk to modern commercialism.
Une révolution dans le théâtre d’ombres chinois : étude de cas sur le passage d’une forme marionnettique d’art folklorique au mercantilisme moderne.

Discussion

12h30-14h : Pause déjeuner / lunch break

14h-17h : Session 6 – Militance et autorégulation : histoire et actualité de la construction politique et économique d’une profession / Militancy and self-regulation: history and current political and economical structure of the profession

Mise en perspective et animation des débats / Chair : Bérénice Hamidi-Kim (Université Lyon 2) et Raphaèle Fleury (IIM)

Patrick Boutigny
(Ancien Secrétaire Général de THEMAA) [FR]
Structurer une profession : résister aux résistances.
Structuring a profession: resisting resistances.

Daniel Urrutiaguer
(Université Lyon 2) [FR]
Les compagnies en arts de la marionnette dans la France contemporaine : entre
concurrence, service public et coopération.
Puppetry companies in contemporary France: between competition, public service
and cooperation.

Pause / Break

Film : « Je est un autre, cet autre est un objet de je(u) » (Compagnie l’Ateuchus). 

Table-ronde : Quand la création transforme/déplace l’institution… et réciproquement / When creative work transforms/moves institutions… and vice versa.
Animée par Dienaba DIA, avec Gabriel HERMAND-PRIQUET (l’Ateuchus / la Batysse), John BELL (UNIMA) et Emmanuelle CASTANG (THEMAA).

Conclusion

Télécharger le programme / Download schedule

Projet scientifique / Scientific project

Mis en avant

Ce carnet rassemble les informations et la documentation relatives au colloque international « Marionnettes et pouvoir : censures, propagandes, résistances (19e-21e siècles) » organisé à Charleville-Mézières du 20 au 22 novembre 2014.

[VOIR LE PROGRAMME / SEE SCHEDULE]

affiche_colloque_marionnettes_pouvoir_2014Ce colloque international s’enracine dans un double constat. D’une part, celui d’une carence d’études historiques, sociales et politiques dédiées aux théâtres de marionnettes. D’autre part, celui du lien étroit qui lie la marionnette au pouvoir dans les représentations et imaginaires collectifs, qu’elle soit revendiquée comme ontologiquement subversive par les marionnettistes eux-mêmes, utilisée comme métaphore d’une humanité vaine et manipulable dans le langage courant et dans les médias, ou encore, dotée d’une innocuité de principe lorsqu’elle est ravalée au rang de divertissement naïf et inoffensif pour l’enfance. Ainsi envisagée du point de vue de ses pouvoirs ou de ses rapports aux pouvoirs la marionnette apparaît-elle au carrefour de conceptions et d’imageries dont la prégnance n’a d’égale que la dimension contradictoire, du moins paradoxale. De surcroît, la nécessité de s’emparer de ces problématiques à la faveur d’un travail approfondi et contextualisé sur les répertoires, les techniques, les esthétiques et les pratiques, se trouve encore aiguisée par l’actualité de la création, qui offre depuis quelques années une foule d’exemples témoignant de la vitalité d’une veine satirique voire d’un théâtre d’agit-prop [1], tandis que la numérisation ou l’ouverture d’archives longtemps protégées donne matière à de nouvelles recherches.

Trois années de journées d’étude et de séminaires ont permis, depuis novembre 2011, un premier défrichage de ces questions, à travers l’examen successif des relations qu’entretiennent les spectacles de marionnettes aux formes de censure, de propagande, de résistance [2]. Dans le cadre de ce colloque, qui réunira chercheurs et artistes, il s’agira de mobiliser conjointement ces trois notions afin de questionner les relations que les théâtres de marionnettes ont entretenu avec le pouvoir (politique, juridique, économique, religieux etc.) du 19e siècle à aujourd’hui, en prenant acte des apports de la pensée de Foucault, pour ne pas se limiter aux approches idéologiques : « le pouvoir n’est pas quelque chose qui s’acquiert, s’arrache ou se partage, quelque chose qu’on garde ou qu’on laisse échapper ; le pouvoir s’exerce à partir de points innombrables, et dans le jeu de relations inégalitaires et mobiles » [3].

De la désobéissance manifeste au contournement suggestif, de l’engagement militant à la coopération intéressée, de l’offensive au repli stratégique, il s’agira de déterminer dans quelle mesure et de quelle manière l’objet-marionnette et/ou les montreurs de marionnette s’inscrivent, sur un mode aussi bien actif (quand ils en sont les agents) que passif (quand ils en sont les victimes), dans l’histoire moderne et contemporaine des actes de censure, de propagande et de résistance.

La réflexion se déploiera selon trois axes : 1) Les pouvoirs de la marionnette ; 2) la marionnette en contexte de crise ; 3) Militance et autorégulation : histoire et actualité de la construction politique et économique d’une profession.

Télécharger l’appel à communication [FR]
Download the call for paper [EN]

Colloque organisé par l’Institut international de la marionnette / Ecole nationale supérieure des arts de la marionnette de Charleville-Mézières, avec le soutien de l’EA Passages XX-XXI (Université Lumière-Lyon 2), de Textes et Cultures EA 4028 – Praxis et esthétique des arts (Université d’Artois), de l’Université Reims-Champagne-Ardenne et de la commission Recherche de l’UNIMA Internationale, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et THEMAA.

Responsables scientifiques et organisatrices du colloque : Raphaèle Fleury (Institut International de la Marionnette) et Julie Sermon (Université Lumière- Lyon 2)

Comité scientifique : Hélène Beauchamp (Université Toulouse-Le Mirail) ; John Bell (Ballard Institute, Université du Connecticut) ; Amos Fergombé (Université d’Artois) ; Raphaèle Fleury (Institut International de la Marionnette) ; Garry Friedman (Puppetry News – Gary Friedman production) ; Joël Huthwohl (Bibliothèque nationale de France) ; François Lazaro (Clastic Théâtre ; THEMAA) ; Chantal Meyer-Plantureux (Université de Caen) ; Olivier Neveux (Université Lumière-Lyon 2) ; Didier Plassard (Université Paul Valéry-Montpellier 3) ; Julie Sermon (Université Lumière-Lyon 2) ; Jean-Claude Yon (Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines).

[1] On pense par exemple à l’émission Top Goon, histoires d’un petit dictateur du collectif syrien MasasitMati, au spectacle Putin is Skiing du Divadlo Lisen en République Tchèque ou encore aux Snuff Puppets bravant l’interdiction de manifester en Australie.

[2] Ce cycle de recherche, impulsé par la BnF et THEMAA, en partenariat avec le Clastic Théâtre et l’IIM, a donné lieu à deux séminaires et cinq manifestations. Trois dans le cadre des « Journées professionnelles de Clichy » (François Lazaro, Didier Plassard dir.) : 1) « Marionnette et censure » (3-4 février 2012) ; 2) « Marionnette / Commande, communication, propagande » (1er février 2013) ; 3) « Marionnette / Résistance(s) (1er février 2014). Deux autres dans le cadre des journées « Scène des chercheurs » (Raphaèle Fleury, Julie Sermon dir.) : 1) « Marionnettes et censures : interdictions, prescriptions, formatages ? » (9 juin 2012, BnF). 2) ; « La marionnette, instrument de propagande ? » (15 avril 2013, Musées Gadagne, Lyon).

[3] M. Foucault, Histoire de la sexualité I, La volonté de savoir, Paris, TEL Gallimard, [1976] 1991, p. 123.